L’hydroélectricité à Glems

Les STEP (stations de Transfert d’Énergie par Pompage) fonctionnent en cycle fermé. Elles puisent l’eau dans le bassin aval pendant les périodes creuses afin de remplir la retenue d’eau. Durant les heures de forte consommation, l’énergie est produite par turbinage grâce à l’eau contenu dans le barrage. En France, la plus grande installation de STEP est située à Grand’Maison dans l’Isère.

Visite de la centrale hydroélectrique de Glems

La centrale hydroélectrique de Glems, non loin de la ville de Metzingen (Allemagne), est une station de transfert d’énergie par pompage.

Cette centrale, construite en 1964, est actuellement exploitée par EnBW. La conduite forcée a une longueur totale de 1400m avec un dénivelé de 300m et un diamètre de 3m. L’eau provient du réservoir amont d’une capacité de  810000m3, de quoi produire 560000kWh en 6 heures. La production est assurée par deux turbines Francis de 45MW chacune.

Le pompage est réalisé à travers deux pompes de 34MW qui permettent de remplir le bassin amont en 11 heures. Grâces aux récentes rénovations, la STEP de Glems affiche un taux de disponibilité supérieur à 98%.

Atouts des STEP

L’hydroélectricité, et plus spécifiquement la STEP, est un mode de production d’électricité qui a de nombreux atouts. Tout d’abord, le rendement (rapport entre électricité consommée et électricité produite) est de l’ordre de 82 %. Ce qui est nettement plus avantageux que la majorité des énergies renouvelables développées à ce jour. D’autre part, la STEP peut être considérée comme un excellent moyen pour stocker l’électricité.  Le système de pompage est utilisé pour remonter l’eau du bassin inferieur vers le bassin supérieur.  L’eau stockée en amont permet de produire de l’électricité sur demande en quelques minutes. La puissance de production est également modulable. En ce sens, la STEP joue un rôle de lissage de la consommation. L’eau est pompée et stockée lors des heures creuses (peu de consommation d’électricité). Elle est ensuite utilisée pour produire de l’électricité que l’on intègre sur le réseau lors des pics de consommation. La STEP est donc un mode de production efficace qui permet non seulement d’ajuster la production à la consommation mais aussi de réduire les émissions de CO2.

Focus sur la France :

Les centrales hydroélectriques occupent un rôle majeur dans le réseau français. Les centrales hydroélectriques de lac servent pour la production de pointe. Elles permettent un ajustement en temps réel de la production même à grande puissance lors de vagues de froid par exemple. Cet atout majeur devient d’autant plus vital que notre parc est composé à 70% de nucléaire, dont la puissance n’est pas modulable. D’ailleurs, il est bon de noter que l’hydraulique représente la seule énergie renouvelable permettant de moduler sa puissance. L’hydroélectricité de lac cumule au total plus de 8000MW dont la disponibilité est quasi immédiate. Les STEP  jouent également un rôle central dans cette dynamique d’équilibrage du réseau puisque plus de 5000MW sont mobilisables en quelques minutes.

Lissage de la consommation (Source: Syndicat des Énergies Renouvelables)

Par Thomas Deschler et Sébastien Milongo

Publicités
Cet article a été publié dans Energie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s