Transition Energétique VS PROGLIO : le gagnant a été dévoilé hier TE#PROGLIO#billet d’humeur & Analyse

La transition énergétique vient et PROGLIO part ! Candidat à sa propre succession à la tête du plus grand groupe énergétique français EDF, Henri PROGLIO sera remplacé par le PDG de Thalès Jean Bernard Levy. La décision a été annoncée ce mercredi 15 octobre 2014 par le président de la république François HOLLANDE. Même si on sait que l’homme arrive à la fin de son mandat et qu’une nomination était de toute façon imminente, le calendrier de l’événement retient tout de même notre attention. Henri PROGLIO part au lendemain du vote de la loi de transition énergétique. Y aurait-il un message ?

En effet on n’aura pas attendu le conseil d’administration normalement prévu pour le jeudi 14 octobre. L’Etat actionnaire à 85% du groupe aurait choisi d’éconduire le PDG d’EDF dans la foulée du vote de la loi sur la transition énergétique. On sent de la part du gouvernement comme une envie de cohérence avec l’esprit des nouveaux textes votés quand on connait l’attachement de celui qu’on appellerait désormais l’ex PDG d’EDF pour l’industrie nucléaire. Fait-il sens de laisser à la tête du grand groupe énergétique français un pro-nucléaire quand on veut développer les énergies vertes ? Ou quand on a promis de réduire la part du nucléaire dans le mix énergétique de 25% ?

Comme pour s’enfoncer davantage, Henri PROGLIO aura prononcé son dernier discours hier mardi en ouvrant le premier salon mondial de l’industrie nucléaire réuni au Bourget (Seine Saint Denis) jusqu’au 16 octobre. Il pensait plaider sa cause en annonçant fin septembre que son bilan était bon. Il affirme que la production des 58 réacteurs montait à 7,5 térawattheures (TWh) de plus qu’à la même période en 2013, et qu’elle avait augmenté de 2,5 % en un an. Il défend alors une nette amélioration des performances opérationnelles d’EDF. « Ces bons résultats nous confortent pour la poursuite de nos ambitions », a sobrement ajouté le PDG d’EDF. Des ambitions qui à première vue ne sont pas cohérentes avec celles de François HOLLANDE. Une question se pose cependant : Le gouvernement a-t-il vraiment les moyens de ses ambitions sur la réduction du nucléaire ? Ceci d’autant plus que la fermeture de Fessenheim tant clamée n’apparait nulle part dans la nouvelle loi. Elle est pourtant chaudement revendiquée par les Verts. Où est la cohérence ?

Toujours est-il qu’aujourd’hui PROGLIO part d’EDF. Lui qui comme un caméléon a toujours su prendre la couleur des différents gouvernements a été pris à défaut par le Vert ; Comprenez transition énergétique !

Publicités
Cet article a été publié dans Energie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s