Fiche Synthèse – Outil d’aide à l’innovation TRIZ – Théorème de résolution des problèmes inventifs

TRIZ (acronyme russe sans adaptation française) est une méthode de résolution créative de problème. Son objectif est de rendre la démarche de résolution la plus systématique possible et de déboucher sur des innovations importantes, voire de rupture, plutôt qu’incrémentales.

Cette méthode est l’idée de l’inventeur très créatif : G. Altshuller (en 1946, URSS).
La méthode est construite de manière à être évolutive avec l’avancée de l’état des connaissances humaine au fil du temps. Aussi, la version actuelle est le fruit de plus de 50 ans de recherche et de mise en pratique dans tous les secteurs industriels.

Présentation

Le volume de connaissance et d’expériences intégrées dans TRIZ est aujourd’hui considérable. Aussi, il est impossible de décrire l’ensemble de la méthode en quelques lignes, mais la présentation de ces concepts centraux permet d’appréhender la façon dont elle fonctionne et comment elle capitalise sur le travail de plus de 10 millions d’inventeurs.

  • La définition du problème: TRIZ est une méthode de résolution de problèmes inventifs. Les problèmes inventifs sont définis comme étant porteurs d’au moins une contradiction entre deux paramètres. S’il n’y a pas de contradiction, il s’agit d’un problème d’ingénierie classique, une telle méthode n’est pas nécessaire. La contradiction peut par exemple entre la volonté de réduire les coûts et celle de préserver l’environnement… La démarche « normale » est de rechercher le moins mauvais compromis. TRIZ vise à résoudre la contradiction. La notion de contradiction est ainsi centrale dans la méthode de TRIZ, elles sont organisées en catégories :
    • Les contradictions physiques: quand on demande à un système deux caractéristiques opposées : être chaud et froid par exemple.
    • Les contradictions techniques: elles sont organisées dans une matrice 48×48. TRIZ distinguant en effet 48 paramètres entre lesquels on peut avoir des contradictions, comme la masse et la mobilité ou la température et la consommation d’énergie.
  • Les principes inventifs: Ce sont les principes de résolution de contradictions identifiés par TRIZ suite à l’analyse de plus de 3 millions de brevets de tout pays. Ils sont classiquement au nombre de 40. Pour chaque type de contradiction, la méthode indique (au travers des matrices) que les principes ont fait leurs preuves.

Trie

  • La notion de système: TRIZ pousse à clarifier dès le début à quel système on se limite pour résoudre le problème, ainsi que le sur-système dans lequel il opère et les sous-systèmes qui le composent. Cette étape de clarification apporte souvent des réponses intéressantes à elle seule.
    Exemple : Dans une démarche d’Eco-conception, TRIZ établit un inventaire exhaustif des ressources disponibles (matière, énergie, information, interactions), cela permet d’être économe en moyens supplémentaires.

Triz3

  • La notion d’idéalité: TRIZ définit l’idéalité comme le rapport entre les fonctions utiles et les fonctions nuisibles. La cible idéale est donc celle où le système conçut à une idéalité infinie : toutes les fonctions utiles désirées, aucun effet nuisible. C’est rarement possible à atteindre, mais y penser force à clarifier la cible et remet tellement en cause les habitudes, que l’innovation devient possible.

triz2

Exemple : Dans une démarche d’Eco-conception, l’objectif est de réduire les effets nuisibles sur l’environnement sans sacrifier les fonctions utiles.

  • Autres outils utilisés par TRIZ :
    • Les principes et valeurs suivantes :
      • Faire évoluer un système en harmonie avec son environnement
      • Résoudre localement le problème pour ne pas générer des problèmes en dehors de la zone considérée
      • Utiliser des ressources dispo dans le système technique et son environnement
      • Refus du compromis
    • La base d’effets : identification et regroupement de centaines d’effets scientifiques permettant d’obtenir tel ou tel résultat : refroidir de l’eau, déplacer un liquide, … etc.
    • La loi d’évolution: projection du système dans une vision macro et microscopique du système en fonction du temps.

Conclusion

TRIZ est depuis très longtemps utilisé pour résoudre des problèmes inventifs de nature matérielle. Elle répond de manière assez pertinente aux besoins d’éco-conception auxquels fait face la société d’aujourd’hui pour continuer de croître dans un monde où les ressources physiques sont présentes en quantités limitées. Par ailleurs, elle commence depuis quelques années à être utilisée pour traiter des problèmes organisationnels ou stratégiques tels que le management ou le marketing.

Quelques liens intéressants

Source texte : Damien Constant, Ecole Centrale de Lyon
Source image : techniques-ingénieur.fr

Article rédigé par Valentin Monteiro
Mastère Spécialisé Management et Marketing des marchés de l’énergie (GEM)
Manager Junior, New offers launch, Schneider Electric

Publicités
Cet article a été publié dans Energie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s